Notre soutien à la recherche

Nos dernières actualités

Lauréats de la recherche 2020

27/10/2020

Appel à projets « Soigner » avec le soutien de la Fondation Rosborg1


Agnès TREBUCHON, Institut des Neurosciences des Systèmes 1106, Aix Marseille Université, INSERM 
Projet: « Réhabilitation pré-opératoire intensive du langage dans l’épilepsie temporale pharmaco-résistante »
18 884 euros
Chez certains patients la prise de traitements ne permet pas le contrôle des crises. Ils sont handicapés par la persistance de celles-ci mais aussi par des troubles cognitifs (difficultés de mémoire ou de recherche de mots).

Une intervention chirurgicale visant à réséquer la partie du cerveau qui génère les crises peut être proposée. Celle-ci, lorsqu’elle concerne l’hémisphère spécialisé dans le langage peut majorer les troubles cognitifs.

Ce projet financé par la FFRE propose d’explorer, pour la 1ère fois, les bénéfices d’une rééducation orthophonique spécifique aux troubles présentés par ces patients. L’aspect particulièrement novateur sera de proposer aux patients un entrainement intensif à faire avant la chirurgie : rencontres régulières avec l’orthophoniste et possibilité d’investissement intensif via une interface informatisée en ligne, développée grâce aux dernières recherches sur la réhabilitation du langage. 
Le projet vise ainsi à réduire le risque de présenter un déficit de mémoire ou de langage en post opératoire d’où un impact direct sur la qualité de vie des patients pris en charge en chirurgie.  

 

« Prix Valérie Chamaillard » avec le soutien de la Fondation Valérie Chamaillard2


Sandrine SAILLET, Institut du Cerveau – Hôpital Pitié-Salpêtrière Paris INSERM U1127
Projet: « Analyse multi-échelle des changements corticaux sous-tendant la maturation post-natale des crises d’absence. »
30 000 euros

L'épilepsie-absence est un syndrome fréquent chez les enfants, représentant 10 à 15% des épilepsies infantiles. Cette maladie génétique, qui se développe silencieusement, s’exprime par la survenue répétée de crises (jusqu’à 200 fois par jour) interrompant toute forme de conscience. Ces symptômes viennent d’un défaut dans le cortex cérébral des enfants, mais on ignore comment cette région cérébrale acquiert sa capacité à générer des crises. 

Le projet vise à élucider les déficits neuronaux et moléculaires apparaissant au cours du développement cérébral précédant la survenue des crises, avec un double objectif :

  1. améliorer les connaissances scientifiques sur l’origine et les mécanismes de cette épilepsie 
  2. établir pour la première fois un diagnostic précoce de l’épilepsie-absence et proposer de nouvelles cibles thérapeutiques agissant en amont des premiers signes cliniques. 

C’est l’espoir pour ces jeunes patients d’être diagnostiqués plus vite, de recevoir un traitement plus tôt et d’empêcher les premières crises de survenir ou de perdurer jusqu’à l’adolescence.
 

 


Fondation Vera Nijs & Jens Erik Rosborg, sous l’égide de la Fondation de Luxembourg

Fondation Valérie Chamaillard, abritée par la Fondation de France