L’actualité

Nos archives

Dépakine et grossesse : Un symbole de la façon dont on néglige un peu trop les six cent mille épileptiques en France

25/08/2016

Jean-Daniel Flaysakier est médecin de formation. Il travaille en tant que journaliste pour une chaîne de télévision nationale. Sur son blog, il fait le point sur l'emballage médiatique autour de la Dépakine.

" Au delà de la caricaturale « nouvelle affaire Médiator », l’utilisation de la Dépakine chez les femmes enceintes soulève plusieurs question notamment sur la place accordée à la maladie épileptique dans notre société. Ce sont donc 14322 femmes qui ont été exposées au valproate entre 2007 et 2014. Des femmes épileptiques ou atteintes de troubles bipolaires et qui ont donné naissance à 8701 enfants vivants.
Ces données issues d’une étude commune de la CNAMTS et de l’ANSM ont été rendues publiques ce 24 août 2016. La synthèse du rapport au bas de cet article fournit les principales données chiffrées et je ne vais pas tout détailler de façon exhaustive. On note quand même plusieurs choses et d’abord que la majorité des fœtus a été exposée dans les trois premiers mois de la grossesse, période cruciale de l’organogénèse, donc propice à l’apparition de malformations. (…)"

Retrouvez l'integralité du texte sur le blog du dr Flaysakier: http://www.docteurjd.com/