Notre soutien à la recherche

Nos dernières actualités

Mieux comprendre l’apparition des crises spontanées

22/11/2016

Zoom sur le projet de recherche de Francine ACHER (avec FEDERICA BERTASO) lauréate de l’appel à projets 2016 « Interface »:

Outils chimiques pour l’étude du récepteur mGlu7 comme nouvelle cible antiépileptique.

Les étapes qui peuvent amener, à partir d’un événement précipitant initial, au développement de crises épileptiques spontanées sont nommées dans leur ensemble “épileptogenèse” et font l’objet de notre proposition à la FFRE. Plusieurs phénomènes contribuent à la formation d’un réseau cérébral plus sensible au déclenchement d’une crise : l’inflammation, la prolifération anarchique de connexions entre certains neurones, la mort de quelques- uns parmi eux. Malgré nos connaissances qui deviennent de plus en plus pointues, de nouvelles cibles thérapeutiques sont nécessaires afin d’améliorer le traitement des patients épileptiques, en termes d’effets secondaires et de résistance aux traitements. Nous souhaitons mieux comprendre les étapes qui amènent à l’apparition de crises spontanées et nous proposons une nouvelle cible d’intervention : le récepteur au glutamate mGlu7. Cette protéine est présente à des endroits clés du cerveau et pourrait servir de frein à l’activité excessive lors des crises. Nous espérons identifier le moment où il serait le plus approprié d’intervenir dans le processus d’épileptogenèse en activant le récepteur mGlu7, avec une nouvelle pharmacologie spécifique développée grâce à nos expertises sur la structure et la pharmacologie des récepteurs au glutamate.

Francine Acher, DR1 CNRS laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques UMR8601-CNRS, Université Paris Descartes en collaboration avec Federica BERTASO ESPEUT CR1 INSERM département de neurosciences, Institut de génomique fonctionnelle, Montpellier.