PURPLE DAY 2019
Notre objectif : 600 000 € pour 600 000 patients
13 211 € déjà collectés contre l’épilepsie, merci.
109 donateurs
3%
600 000 €
Je fais un don

Notre soutien à la recherche

Nos dernières actualités

Évaluation directe de la polarité de l’inhibition GABAergique périsomatique dans l’hippocampe sur un modèle d’épilepsie chez la souris adulte in vivo

09/11/2018

PROJET DE RECHERCHE FONDAMENTALE

XAVIER LEINEKUGEL                                              64 000 €
Institut Magendie, Bordeaux

 

1/ En quoi consiste le projet pour lequel vous avez obtenu le financement de la FFRE ?

 

Les neurones ajustent leur niveau d'activité en fonction des signaux excitateurs et inhibiteurs qu'ils reçoivent des autres neurones. Des travaux suggèrent que suite à une crise d'épilepsie ponctuelle, les neurones de l'hippocampe réagiraient de façon inversée aux signaux inhibiteurs, résultant en une activité génératrice de nouvelles crises. Dans ce projet, nous allons mettre au point une nouvelle technique pour tester cette hypothèse de façon directe, in vivo. Nos résultats préliminaires indiquent que dans un modèle d'épilepsie chez la souris, une minorité de neurones se trouveraient effectivement excités par les neurones sensés inhiber leur activité.

 

2/ En quoi peut il améliorer la vie des patients et dans quels délais ?

 

Ce projet cherche à identifier des mécanismes qui pourraient permettre d'empêcher un épisode de crise ponctuel de dégénérer en épilepsie chronique. S'agissant d'un projet au stade préclinique, plusieurs années sont généralement nécessaires avant que les résultats ne se traduisent en amélioration de la vie des patients. Mais les retombées potentielles sont néanmoins considérables car ce projet inclut la mise au point d'une méthode permettant d'évaluer l'efficacité de médicaments potentiels pour restaurer une inhibition fonctionnelle des neurones in vivo. Cette étape indispensable à l'identification d'agents pharmacologiques efficaces contre des formes résistantes d'épilepsie (notamment les épilepsies du lobe temporal) pourrait permettre l'apparition de nouveaux traitements anti-épileptiques à l'horizon de quelques années. Les suites de ce travail sont l'évaluation de stratégies pharmacologiques à même de restaurer une inhibition fonctionelle, permettant potentiellement de prévenir le développement d'épilepsie suite à un épisode ponctuel, ou de traiter des cas d'épilepsies résistantes aux traitements pharmacologiques existants.