Aide au quotidien

Idées reçues

L’épilepsie est une maladie contagieuse.

FAUX : elle relève d’un dysfonctionnement temporaire intermittent du cerveau. Les crises sont le résultat de décharges électriques excessives dans un groupe de cellules cérébrales (neurones).

 

L’épilepsie est une maladie mentale.

FAUX : c’est une maladie neurologique. Mais au cours d’une crise, ou à son décours immédiat, un patient peut présenter des troubles du comportement ou des automatismes gestuels qui peuvent fausser le jugement et faire croire à une maladie mentale.

 

C’est une maladie à vie.

VRAI/FAUX : certaines épilepsies de l’enfance guérissent spontanément. D’autres formes d’épilepsie peuvent être opérées et donc définitivement guéries. Mais elles représentent encore peu de cas.

 

Cette maladie peut toucher n’importe lequel d’entre nous.

VRAI : une épilepsie peut être provoquée par n’importe quelle maladie du cerveau ou une lésion cérébrale ( malformation congénitale, encéphalite, traumatisme crânien, tumeur, séquelles d’une souffrance à la naissance…) mais tous les patients atteints de la même maladie du cerveau ne développeront pas pour autant une épilepsie. Il y a encore beaucoup de cas pour lesquels la cause n’est pas identifiée. Cette maladie peut intervenir à tout âge.

 

Les facteurs psychologiques sont susceptibles de faciliter l’apparition de crises.

VRAI : les facteurs psychologiques, les émotions, le stress sont des facteurs déclenchants de crises mais ils ne peuvent pas en être la cause.

 

La présence répétée ou prolongée devant un écran est contre-indiquée.

FAUX : le risque de déclenchement de crises par des stimulations lumineuses ne concerne qu’un petit nombre de personnes dites photosensibles.

 

On peut prévenir les crises.

FAUX : dans la très grande majorité des cas, les crises surviennent de façon imprévisible. Pour 70% des malades, un traitement approprié contrôle ou supprime les malaises épileptiques. La stricte observance du traitement et une bonne hygiène de vie (éviter le manque de sommeil, le stress, l’alcool…) contribuent à l’efficacité du traitement.

 

On doit tenter de maîtriser une personne atteinte de malaise épileptique.

FAUX : il faut allonger la personne et dès que possible la mettre sur le côté en position latérale de sécurité, protéger sa tête contre d’éventuelles blessures et, surtout, ne pas tenter de bloquer ses mouvements ou de mettre un objet dans sa bouche.

 

Avec une épilepsie on peut mener une vie normale.

VRAI : sous réserve du respect des quelques règles simples mentionnées ci-dessus et d’une stricte observance du traitement.

 

Avec une épilepsie, on peut conduire.

VRAI/FAUX : avoir une épilepsie ne signifie pas toujours interdiction du permis de conduire. Des dispositions légales précisent les conditions d’obtention du permis dans lesquelles est indispensable l’avis du neurologue.

 

Avec une épilepsie, une femme peut avoir des enfants.

VRAI : dans la majorité des cas, l’épilepsie et son traitement n’empêchent ni la vie de couple, ni le mariage, ni la maternité. Une surveillance particulière sera nécessaire avant et pendant la grossesse.

 

Avec une épilepsie, on peut exercer tous les emplois.

FAUX : le choix de l’activité professionnelle tiendra compte des facteurs de risques ; cependant la très grande majorité des personnes souffrant d’épilepsie peuvent mener une vie professionnelle normale.

 

Les voyages et le sport sont déconseillés.

FAUX : Sous réserve de quelques règles de prudence c’est possible :

  • avis médical
  • présence d’un proche ou d’une personne avertie des troubles
  • évaluation des risques.